jeudi 28 janvier 2016

Celle qui n'avait plus les mains sèches

La crème pour les mains est le produit en cosmétique maison que j'ai eu le plus de mal à fabriquer. Après la recette trop grasse où tu laisses des empreintes sur tout ce que tu touches et la recette collante à base de gel d'aloé vera, j'ai cru ne jamais y arriver...
 
Suite à des recherches sans fin sur Internet, j'ai concocté une recette simple qui ne nécessite pas mille ingrédients. Voici la crème topissime pour des mains douces et non grasses :


 
Il te faut :
Pour environ 100ml de crème 
 
Phase A :
- 5g de cire émulsifiante Olivem 1000 (ou autre)
- 10,5g d'huile végétale de noisettes bio
- 4,9g de beurre de karité
 
Phase B :
- 84,4g d'eau de source ou d'eau minérale
- 3,4g de glycérine végétale
- 0,3g de gomme xanthane
 
Phase C :
- 30 gouttes d'extrait aromatique au choix (coco c'est parfait)
- 0,7g de conservateur cosgard
 
 
 
Comment faire :
Au préalable, bien se laver les mains, nettoyer le plan de travail et désinfecter les ustensiles avec de l'alcool à 70°C.
 
1. Verser tous les ingrédients de la phase A dans un petit bol et les ingrédients de la phase B (sauf la gomme xanthane) dans un autre petit bol.
2. Mettre un fond d'eau dans une grande casserole et y mettre les 2 petits bols.
3. Faire chauffer les 2 bols au bain-marie jusqu'à ce que la phase A soit complètement fondue.
4. Hors du feu, ajouter la gomme xanthane en pluie dans le bol de la phase B et bien mélanger avec un mini fouet. Mélanger pendant 1 à 2 minutes. Un gel va se former.
5. Verser la phase B dans la phase A et bien mélanger pendant 1 minute.
6. Laisser un peu refroidir.
7. Ajouter les ingrédients de la phase C un par un en mélangeant bien après chaque ajout.
8. Mettre dans un tube/flacon/pot et laisser refroidir.
 
Cette crème fluide se conserve environ 3 mois si elle a été fabriquée dans des bonnes conditions d'hygiène.
A utiliser aussi souvent que nécessaire.


Quelques informations sur les ingrédients :
 
 Crédit photo : Aroma-zone
 
L'huile de noisettes est une huile végétale au toucher sec qui permet de ne pas garder les mains grasses. En plus son odeur est très agréable.
Le beurre de karité (ou autre beurre végétal type mangue, tucuma...) permet d'hydrater la peau.
L'émulsifiant est l'ingrédient indispensable qui fait que les 2 phases A et B (huileuse et aqueuse) vont se mélanger. On peut prendre aussi de la cire émulsifiante N°3 de chez Aroma zone.
La glycérine permet d'hydrater la peau. Elle peut être remplacée par du miel pour une version non vegan avec les ingrédients du placard.
La gomme xanthane permet de gélifier la phase aqueuse pour un toucher glissant lors de l'application.
L'extrait aromatique permet de parfumer la crème. La coco de chez Aroma zone est juste parfaite ! Attention à ne pas confondre avec une huile essentielle. Si tu ne veux pas en mettre ou si tu n'en as pas, il faut ajouter de l'eau (0,8g) à la préparation pour respecter les proportions.
 

mardi 26 janvier 2016

Celle qui testait le hot yoga

Dans un moment de folie, j'ai écouté une amie et je l'ai suivie à un cours de YOGA BIKRAM ou HOT YOGA.

Je suis allée au centre YOGA BIKRAM PARIS métro Grands boulevards.


  Crédit photo : http://bikramyogaparis.com/

Le Yoga Bikram, c'est :
  • 26 positions de yoga
  • en 90 minutes
  • dans une pièce où il fait 40°C.
Je te passe les détails de la création de cette forme de yoga avec son guru que tu trouves en photo en slip partout sur le net... Le mec fait peur, mais je te rassure, ça n'était pas comme ça.
 
 
 
 
Les bienfaits :
  • Se relaxer
  • Gérer le stress
  • Affiner la silhouette
  • Renforcer les muscles
  • Détoxifier le corps
  • Développer la souplesse
  • Améliorer la qualité du sommeil
  • Lutter contre le mal de dos
  • Maigrir
  • Repousser les limites et améliorer l'endurance
 
 
Comment ça se passe :
Le matériel à prévoir (ou à louer sur place) : une tenue légère, un tapis, une grande serviette éponge et une bouteille d'eau (1 litre minimum).
J'insiste sur la tenue légère pour le confort. Et puis, pas de souci, ton voisin est en slip de bain, alors tu ne seras pas regardé bizarrement avec ton micro short.
 
15 minutes avant le début du cours, tu rentres dans la salle qui est chauffée à 40°C et tu t'allonges pour te détendre. Ensuite, s'enchaînent les 26 positions. La 1ère et la dernière sont basées sur la respiration. On démarre par les positions debout, puis les positions au sol.
Clique si tu veux voir les 26 positions en photo.
A la fin des 90 minutes (si tu es encore en vie), tu peux te relaxer avant d'aller prendre une bonne douche.
 
 
La réalité :
Alors, la réalité ne ressemble pas trop à toutes les jolies photos que tu vois sur le site.
Tu rentres dans une salle où ça pue la transpiration. Il y a une espèce de moquette au sol où tu imagines des litres de transpiration séchées.
Tu t'installes à quelques centimètres de ton voisin. Pour ma 1ère séance, j'ai été chanceuse car j'étais à côté du beau gosse de la salle. Plus il transpirait, plus il sentait bon le déodorant ; j'ai toujours pas compris... Ca doit être le concept du "blond" de Gad Elmaleh !
Il fait chaud, très chaud.
Les positions que tu as l'habitude de faire deviennent difficiles. Tu souffres.
Ton cœur s'emballe. Tu souffres.
Ta tête tourne.
Tu pensais être souple... dans une vie antérieure, peut-être.
Tu as un peu peur quand tu te regardes dans le miroir.
Ta transpiration coule, coule et coule sans s'arrêter. Tu souffres.
Ta serviette est mouillée et te colle à la peau. En fait, non, TOUT te colle à la peau.
Tu penses que tu vas mourir. Tu as envie de tuer la prof et de lui arracher son micro pour qu'elle se taise.
Tu regardes l'heure en te disant que 90 minutes c'est long...
 
Mais une fois que c'est fini, tu trouves que c'était génial et tu veux y retourner !


Mises en garde :
Boire beaucoup avant, pendant, après. Attention à la déshydratation.
N'allez pas dans n'importe quel centre. C'est impératif que le prof corrige les postures. YOGA BIKRAM PARIS est une valeur sûre.
Signaler tout problème de santé : problèmes cardiaques, problèmes veineux, problèmes d'articulation...
C'est un peu un sport de riche hein... 25€ le cours quand même !




Pour conclure, je conseille vraiment le Yoga Bikram. Une fois tous les 15 jours ou une fois par mois en complément d'un autre sport, ça doit être vraiment bénéfique. J'ai bien aimé le côté un peu militaire du prof qui aboie dans son micro en t'incitant à donner tout ce que tu peux. Faut vraiment se faire violence et c'est très intense.

 

lundi 25 janvier 2016

Celle qui aimait les pommes au four (vegan)

Les pommes au four, c'est le dessert facile et rapide que tu peux agrémenter en fonction de tes goûts. Chaud et onctueux, il est parfait pour un dîner hivernal avec une bonne tasse de tisane. Une idée dessert pratique quand tu as du monde et que tu n'as pas eu le temps de faire quelque chose à l'avance : tu prépares tes pommes et elles cuisent au four tranquillou pendant le repas.
 
 


Il te faut :
Pour 4 personnes
- 4 pommes type Golden ou Granny Smith
- 5 cuillères à soupe de purée d'amande blanche
- 2 cuillères à soupe de sirop d'érable
- 1/2 cuillère à café de vanille en poudre
- une vingtaine d'amandes
 
Comment faire :
40 minutes dont 35 minutes de cuisson
1. Préchauffer le four à 180°C
2. Evider les pommes avec un vide-pomme.
3. Placer les pommes dans un plat allant au four.
4. Mélanger dans un bol la purée d'amande, le sirop d'érable et la vanille en poudre.
5. Concasser les amandes et les ajouter au mélange purée d'amande-sirop d'érable.
6. Remplir les trous des pommes avec le mélange.
7. Mettre au four pendant 35 minutes à 180°C.
 
 
Tu peux ajuster la dose de sirop d'érable en fonction des pommes. Si elles sont déjà bien sucrées, il est possible de réduire la dose de sirop.
Tu peux mettre de la purée d'amande complète à la place, ce qui donnera un goût plus rustique.
Tu peux aussi enlever la peau si tu préfères.
Je vais tester la version noisettes avec purée de noisettes et noisettes concassées pour voir.


Recette inspirée du blog Sweet and sour.
 

vendredi 22 janvier 2016

Index des recettes du blog

Retrouve ici toutes les recettes du blog. Elles sont toutes 100% végétales pour un maximum de plaisir. Souvent mis à jour.
Bon appétit !


Recettes salées
Asperges vertes rôties au four 
Bouillon d'asperges à la pâte de curry rouge
Bouillons cube de légumes maison
Brocolis panés
Carottes à la crème
Chips de chou kale
Chirashi végétal
Curry de courge et chou kale
Foie gras végétal
Frites au four sans friteuse
Fromage corsé de cajou
Muffins petits pois, carottes, coco
One pot veggie
Parmentier de lentilles
Parmesan végétal
Pâte à tarte
Poêlée de chou
Pois chiches barbecue
Protéines de soja texturées aux légumes et au lait de coco
Quiche à la courge et aux oignons caramélisés
Quiche vegan aux légumes
Salade de blé coloré
Salade de chou kale, pommes, airelles et noix
Salade de chou à la japonaise
Salade de tomates, pois chiche et tofu lactofermenté
Samossas petits pois, pomme de terre et lait de coco
Sauce bolognaise végétale
Seitan à la sauce satay
Soupe thaï
Tartinade noix-figues 
Tian de légumes provençal
Tofu à l'escabèche
Tofu mariné aux épices






Recettes sucrées
Banana bread ou cake à la banane
Biscuits moelleux banane-amandes-raisins
Boules d'énergie
Boules d'énergie mangue/coco
Bowl cake / Gâteau à la banane à la vapeur
Caramel healthy
Compote de pommes crue
Concentré de vanille maison
Confiture de mangues sans sucres ajoutés
Cookies
Cookies amandes/chocolat
Cookies aux flocons d'avoine
Crèmes à la mangue
Crème anglaise végétale
Crème/mousse au chocolat
Fondants au chocolat 
Gâteau au yaourt vegan
Gâteau aux pommes sans sucres ajoutés, vegan et sans gluten
Glace à l'eau aux fruits maison 
Glace banane-pêche
Marbré au chocolat
Miam-Ô-fruits
Moelleux citron-coco
Moelleux poire-chocolat
Mousse au chocolat
Mug cake au chocolat
Pain perdu vegan
Pancakes vegan
Pâte à tarte
Pâte à tartiner chocolat-coco-noisettes
Pâte à tartiner coco-noisettes
Pommes aux four
Porridge quinoa-noisettes
Pudding chia-banane
Pudding de tapioca
Riz au lait au chocolat 
Scones chocolat-coco 
Spéculoos




Petits déjeuners sans sucres ajoutés
Porridge quinoa-noisettes
Pudding chia-banane
Pudding de tapioca
Scones chocolat-coco 



jeudi 21 janvier 2016

Celle qui rêvait de ne plus avoir de Nutella chez elle (vegan)

Je ne vais étonner personne si je vous dis que je boycotte le Nutella. Mais le souci, c'est qu'il y en a TOUJOURS à la maison ! Je cherche donc depuis des mois des alternatives pour que Monsieur n'en mange plus et donc n'en achète plus. Les enfants, eux, sont plus malléables... De mon côté, je dois en manger une fois par trimestre (en plus sans grande conviction, genre pour finir la tartine d'un des nains) donc ça va aller !

Premier test :
J'ai d'abord testé cette version trouvée sur un blog : pâte à tartiner maison. Cette recette est très bonne mais me pose 2 problèmes : elle est faite avec des ingrédients déjà transformés (lait concentré sucré et pralinoise) et elle n'est pas vegan. Pourquoi exploiter une vache pour faire une pâte à tartiner ??

Deuxième test :
J'ai ensuite testé une recette vegan, naturelle, vraiment healthy, TROP healthy : article le Nutella est mort d'Antigone 21. A base de dattes. Autant vous dire que c'est pas pour tout public. J'ai bien aimé mais, c'est pour des gens qui sont habitués aux goûts naturels, donc pas pour un aficionado de Nutella...

Troisième test :
Dans le livre COCO de Marie Laforêt, dont je vous ai déjà parlé dans un précédent article, il y a une recette de pâte à tartiner chocolat-coco-noisettes qui est extra !


1. Au bain marie, tu fais fondre 100g de chocolat noir.
2. Une fois bien fondu, tu ajoutes (toujours sur le bain marie à feu doux) 1 cuillère à soupe d'huile de coco, 3 cuillères à soupe bombées de purée de noisettes, 200ml de lait de coco et 3 cuillères à soupe de sucre de coco (bombées ou rases en fonction du niveau de sucre que tu recherches). Il faut bien mélanger entre chaque ajout.
3. Mettre dans un pot stérilisé. Laisser refroidir à température ambiante, puis mettre au réfrigérateur quelques heures que ça prenne.

Cette pâte à tartiner se conserve 1 semaine au réfrigérateur.
Cette recette a été validée par mes collègues cobayes qui avaient déjà validé le foie gras végétal en décembre.

mercredi 20 janvier 2016

Celle qui ne buvait plus de lait de vache

Je ne suis pas encore végétalienne, mais j'ai arrêté de consommer du lait de vache.
 
Pourquoi ?
Je ne vais pas trop m'étendre sur le sujet, promis, sinon on va encore me traiter de Brigitte, mais voici quelques raisons pour lesquelles il ne faut pas consommer de lait de vache :
Les conditions d'élevage des vaches laitières sont encore pires que celles des vaches à viande.
Les veaux sont séparés de leur mère dès la naissance dans les élevages.
On trouve du calcium dans tout un tas d'aliments autres que le lait. Les pays qui consomment le plus de lait de vache sont les pays où l'ostéoporose est très développée. Pour que le calcium soit utile pour tes os, il faut absolument de la vitamine D.
Le lait de vache, c'est pour les veaux pas pour les humains !
 
Pour aller plus loin, voici quelques articles très intéressants :
 
 
Par quoi le remplacer ?
Je trouve que c'est l'étape la plus simple pour passer au végétalisme : se passer de lait de vache. Il y a tellement d'alternatives végétales que le lait de vache devient totalement has been.
 
Voici le rayon lait végétal du Naturalia près de chez moi (qui pourtant n'est pas très grand) :


Je ne pourrai pas te faire de liste exhaustive car c'est pas possible. Les combinaisons sont infinies car tu peux les mélanger entre eux :
  • Lait de soja
  • Lait de riz
  • Lait d'amande
  • Lait d'avoine
  • Lait de noisettes
  • Lait de quinoa
  • Lait de châtaigne
  • Lait de coco
  • Lait de millet
  • Lait d'épeautre
  • ...
Choisissez les plutôt sans sucres ajoutés. Autre avantage, on peut les faire maison. C'est pas bien compliqué ; du lait végétal, c'est tout simplement des céréales ou des oléagineux mixés avec de l'eau.
 
 
A quoi ça sert ?
Comme le lait de vache, mais en mieux !
Les laits végétaux peuvent s'utiliser :
  • En cuisine sucrée : gâteaux, cakes, flans, clafoutis... 
  • En cuisine salée : sauces, cakes, flans...
  • Avec des céréales le matin.
  • Avec du chocolat en poudre, de la cannelle, de la vanille pour faire de délicieuses boissons chaudes en hiver.
  • Dans du lait, du café.
  • En apéro. Ca peut sembler étrange, mais ça fait office d'apéro sans sucres ajoutés pour changer des jus de fruits. 
 
 
Où ça se trouve ?
Pour les laits végétaux plus classiques (type soja, amande), tu en trouves maintenant dans toutes les grandes surfaces. Si, si, cherche bien.
Pour les laits végétaux plus spécifiques (type millet, épeautre), tu en trouves en magasin bio.
 
 
Alors, envie de tester ?

mardi 19 janvier 2016

Celle qui te donnait des idées de repas végétariens (vegan) #1

Je travaille actuellement sur un article avec des idées de repas végétariens pour une cuisine rapide et saine. En attendant, voici quelques idées à mélanger ou pas :
 
 
 
Frites au four maison sans friteuse
30 minutes dont 20 minutes de cuisson
Préchauffer le four à 200°C.
Eplucher et laver les pommes de terre. Les découper en forme de frites plus ou moins fines, en fonction de tes goûts. Mettre les frites dans un saladier et y ajouter de l'huile d'olive (environ 1 cuillère à soupe pour 2 personnes) et du paprika doux. Bien mélanger.
Etaler les frites à plat sur une plaque qui va au four et faire cuire environ 20 minutes.
 
 
 
Surveiller la cuisson car en fonction de la taille des frites, ça peut varier. Il suffit de vérifier la couleur ; si ça grille trop, c'est que c'est cuit ; si ça grille et que c'est pas cuit, c'est qu'il faut baisser la température du four.
Les frites ne sont pas grasses et croustillent bien. Saler en fonction de vos goûts. De quoi faire plaisir à toute la famille.
A faire aussi avec des patates douces, un délice !
 
 
Carottes à la crème
45 minutes dont 40 minutes de cuisson
Eplucher et laver les carottes. Les découper en rondelles. Les faire cuire à la vapeur (pour le temps, ça dépend de ton cuit vapeur ; je mets 30 minutes au Thermomix à température varoma).
Tu peux les faire cuire à l'avance pour pas être en speed le soir en semaine.
Les faire revenir à feu moyen dans un peu d'huile d'olive à la poêle. Ajouter de la crème végétale (crème de riz, crème d'avoine ou crème de soja) et un peu de bouillon de légumes. Faire cuire à feu moyen que la crème épaississe un peu.
 
 
Seitan à la sauce satay
J'ai trouvé la recette sur le blog La gourmandise selon Angie que j'ai un poil modifiée.
Cette sauce à la cacahuète est vraiment délicieuse et peut se servir avec à peu près tout et n'importe quoi.
 
20 minutes dont 15 minutes de cuisson
  • 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
  • 1 échalote
  • 1 gousse d'ail
  • 200ml de lait de coco
  • 1 cuillère à café de sucre non raffiné
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja
  • 5 cuillères à soupe de purée de cacahuètes
  • Seitan sous vide
 
 
 
Eplucher et couper très fin l'échalote et la gousse d'ail (à faire éventuellement dans un petit mixer pour aller plus vite). Les faire revenir dans une casserole avec l'huile d'olive à feu moyen pendant 5 minutes. Attention, il ne faut pas que ça brule. Ajouter le lait de coco, le sucre et la sauce soja. Porter à ébullition. Ajouter la purée de cacahuètes. Bien mélanger et faire cuire 10 minutes à feu doux. Pendant ce temps, faire revenir à la poêle le seitan quelques minutes.
Cette sauce est encore meilleure réchauffée.
 
 
Je t'assure que la purée de cacahuètes, ça n'est PAS mauvais pour la santé. Je ne te parle pas du beurre de cacahuètes plein de sucre et de graisses que mangent les américains sur du pain, je te parle de cacahuètes simplement mixées. De la purée, sans ajout, qui s'achète en magasin bio. Bien lire l'étiquette pour être sûr qu'il n'y ait que des cacahuètes.
Plus d'infos ici.
 
 
 
Le seitan, c'est quoi ce truc ?
Ce sont des protéines végétales sans soja. C'est le truc sur la 1ère photo au milieu à gauche qui ressemble à un foie de veau. Le seitan est réalisé à partir de gluten de blé et remplace aisément un steak dans bon nombre de recettes. J'ai fait du seitan maison ce week-end. Je goûte et je fais tourner la recette si c'est bon. Je vous en parlerai donc plus longuement une prochaine fois.
On peut trouver du seitan en magasin bio. Le seitan gourmet de la marque Lima est très bon.
 
 

dimanche 17 janvier 2016

Celle qui se faisait envelopper

Connais-tu l'enveloppement aux huiles essentielles ?

Les bienfaits :
- Stimuler les glandes sébacées et sudoripares : transpirer, transpirer et transpirer. A "grosses gouttes" de partout, y compris des zones qui ont pu perdre leur faculté de sudation (les jambes en général).
- Détoxiner les acides. Le stress, une mauvaise alimentation, le tabac, l'alcool acidifient notre corps. L'enveloppement permet d'éliminer les acides de notre organisme.
- Renforcer les défenses naturelles.
- Purifier la peau.
- Relaxer.
- Soulager les reins.


Comment se passe une séance : 
Nu, tu t'allonges sur un film plastique et on t'enduit des 2 côtés d'un mélange d'huiles végétales et d'huiles essentielles (lavande, agrumes, palmarosa, eucalyptus...). On t'enroule de façon quasi hermétique dans le plastoc, on te met dans une "couverture" chauffante et on ajoute une bonne grosse couverture en laine pour être sûr que tu ne vas pas avoir froid. 
La couverture électrique démarre et là ça chauffe petit à petit jusqu'à 40°C. Au bout de 20 minutes, ça s'arrête et tu macères pendant encore 5 minutes. Après ça, une bonne douche froide (sans se savonner pour conserver les bienfaits des huiles sur ton corps) et hop, c'est fini.


Crédit photo : http://www.nadegeleperlier.fr/les-soins-naturopathiques/les-enveloppements/


La sensation :
J'ai fait 3 séances dans ce centre parisien et il est vraiment top : http://www.lecentrenaturo.com/
La séance (surtout la 1ère) n'est pas très agréable. Quand ton corps ne sait pas transpirer (pendant longtemps j'ai trouvé ça génial de ne jamais transpirer, bah en fait non), il surchauffe. T'as chaud, tu peux pas bouger et cette horrible sensation de plastique qui te colle à la peau. On a connu mieux...
Tu as vraiment l'impression d'être une dinde en papillote dans un four.
Mais après, on se sent vraiment bien. Détendu, en forme, la peau douce et agréablement parfumée. Vraiment à conseiller pour tous ceux qui souhaitent prendre soin de leur corps sans passer nécessairement par la médecine classique.

Sources : 

mercredi 13 janvier 2016

Celle qui voulait t'initier à la slow cosmétique

Pour t'aider à en finir avec les idées reçues sur la slow cosmétique ou cosmétique maison, voici un article synthétique de Sweet and sour sur le sujet.
 
Ce qu'il faut savoir :
  • La cosmétique maison, ça n'est pas très compliqué. Si tu sais préparer un gâteau au yaourt, tu devrais t'en sortir. Evidemment, il y a des recettes compliquées mais rien ne t'oblige à les faire et ce n'est pas toujours les plus efficaces !
  • Il n'y a pas plus de risque d'allergie qu'avec les produits chimiques du commerce. C'est mieux de faire un test en cas de doute sur un bout de bras pour valider la tolérance des ingrédients.
  • Ca se conserve moins longtemps. Forcément car il n'y a pas de conservateurs chimiques. Il suffit juste de faire des petites quantités et d'ajouter des conservateurs naturels (type extrait de pépins de pamplemousse). A vrai dire, je trouve ça même plutôt rassurant de savoir que ta crème ne peut pas se conserver 2 ans. C'est plutôt ça qui est étrange ! Nous avons perdu le sens de la réalité avec l'industrie cosmétique.
  • La cosmétique maison, c'est plutôt économique. Si tu réduis les produits que tu utilises et que tu utilises des ingrédients de base assez similaires, c'est vraiment moins cher.
  • Sur l'efficacité, c'est le grand débat. Si tu veux des effets tenseurs incroyables, la nature ne va pas faire de miracle. Globalement les produits faits maison sont très efficaces, mais dans la limite du raisonnable. Un produit naturel ne remplacer jamais un produit rempli d'ingrédients chimiques testés par des mecs avec des BAC+15.
  • Il faut avoir plein d'ingrédients. Faux et archi faux. La preuve dans la suite de l'article.


Quelques infos dans mes précédents articles ici (présentation d'un livre de 36 recettes) et (quelques sites utiles pour trouver des recettes).


Voici les bases de la cosmétique maison à avoir chez soi :

Huile végétale
A choisir en fonction de ton type de peau. Eventuellement 2 : 1 pour le visage et 1 pour le corps. Beaucoup d'huiles végétales se trouvent en supermarché, en pharmacie ou en magasin bio. Sert à confectionner des crèmes, des baumes, du démaquillant pour les yeux, des sérums.
Quelques conseils ici pour t'aider à choisir ton huile végétale.


Beurre de karité
Rien de tel pour hydrater et former des baumes, crèmes ou autres masques. Un incontournable !


Huiles essentielles
A choisir en fonction de ton type de peau. Avec une base de 10/12 huiles essentielles tu peux faire des produits de beauté, des produits d'entretien et soigner toute la famille.


Gel d'aloé vera
Le gel d'aloé vera est un ingrédient miracle a avoir absolument dans son réfrigérateur. Ca sert presque à tout ! J'en parlerai plus longuement une prochaine fois. Pour se démaquiller, faire des crèmes, soigner des brûlures légères, des coups de soleil, des irritations.




Hydrolat
A choisir en fonction de ton type de peau. Un hydrolat, c'est une eau aromatique (ou eau florale) qui est très douce pour la peau avec une odeur délicate. J'en parlerai plus longuement une prochaine fois.



Autres ingrédients
De la cire d'abeille (ou cire végétale), un émulsifiant pour former des textures crémeuses qui sont bien stables, de la vitamine E pour conserver les produits à base d'huile et pour ses propriétés pour la peau et un conservateur type extrait de pépins de pamplemousse.


Alcool à 70°C ou 90°C
Pour désinfecter tout le matériel et assurer des conditions d'hygiène irréprochables à tes produits.


Flacons vides
Oui, il faut bien mettre tes produits dans un contenant. Tu peux réutiliser des anciens flacons, tubes, pipettes après les avoir bien nettoyés et désinfectés. Tu peux aussi en acheter des neufs chez MUJI ou chez AROMA ZONE.


Pour les ustensiles : un bol, une cuillère, un mini-fouet, une casserole et une balance précise. La balance sera surement le seul investissement qui sera par la suite bien utile en cuisine.

Sans oublier les ingrédients que tu as déjà dans ta cuisine : sucre, miel, sel, cacao, œufs, bicarbonate de soude, fécule de maïs...

Des tas d'informations très éclairantes sur le sujet sur le blog de byreo.


Crédit photo : blog d'Aroma zone

mardi 12 janvier 2016

Celle qui avait arrêté le Coca

Je te conseille vivement de regarder ce reportage de France télévisions sur le Coca-cola. Je l'avais déjà vu en 2014 et c'est grâce à ces quelques minutes que j'avais décidé d'arrêter. Maintenant, je bois un verre de coca exceptionnellement, mais le sevrage a été difficile !
 
 
 
 
 
Pourquoi arrêter le coca ?
Parce que le coca c'est du poison pour ton corps. A part la multinationale, tout le monde est unanime sur le sujet.
Voici une liste non exhaustive des méfaits du coca que tu peux trouver sur le net :
- Risque de cancer avec les colorants utilisés.
- Perte de calcium, ramollissement des os => ostéoporose.
- Irritation de l'estomac.
- Ralentissement du système immunitaire.
- Augmentation du risque de faire une crise cardiaque ou un AVC.
- Possibilité d'insuffisance rénale.
- Détérioration des dents, en plus de favoriser les caries.
- Acidification du corps.
- Augmentation du risque de déclarer un diabète de type 2.
- Risque d'obésité.
 
Ceci n'est qu'une partie du volet santé des dangers du coca. Je ne vous parle pas des méfaits sociaux, environnements et éthiques du coca. J'en parlerai une prochaine fois, le sujet est vaste...

Ce reportage devrait te convaincre :




Comment arrêter le coca ?
En théorie, c'est facile ; il suffit d'arrêter d'en boire. Mais en pratique, ça n'est pas si simple. La sensation de manque est vraiment présente. Addiction au sucre, au goût sucré pour le coca sans sucre ou addiction à la composition du coca ? Je ne saurais pas répondre, mais le constat est là : l'addiction. Je connais plusieurs personnes qui ont voulu arrêter le coca et qui n'ont pas réussi car c'était trop difficile. C'est un peu flippant quand même...
Pour arrêter en douceur, tu peux remplacer le coca par une limonade artisanale ou un jus de fruits (100% pur jus évidemment). L'idéal c'est bien sûr de remplacer le coca par de l'eau, mais continuer les boissons sucrées pendant un certain temps peu aider à surmonter le manque des premières semaines.
Quand j'ai arrêté le coca, rien que le bruit d'ouverture de la bouteille (le pcshitt caractéristique à l'ouverture d'une boisson gazeuse) me donnait envie d'en boire.
 
 
Sources :

lundi 11 janvier 2016

Celle qui mangeait du chou kale #3 (vegan)

Voici la fin de la trilogie sur le chou kale. Il y a bien une de ces 3 recettes qui va te donner envie de tester, non ?
Après les chips de chou, la salade de chou, le curry de chou kale.

Voici la recette de curry de chou kale, vue sur le blog A la table de maman dine :


Ça, c'est vraiment de la tuerie !


Pour 4 personnes, il te faut : 
  • 1 botte de kale
  • 1 courge butternut
  • 2 cuillères à soupe d'huile de coco (1 puis 1)
  • 1 oignon
  • 1/2 cuillère à café de gingembre frais râpé
  • 1 cuillère à soupe de beurre de cacahuète
  • 2 cuillères à soupe de pâte de curry (à adapter en fonction des goûts et des pâtes de curry ; certaines sont très piquantes)
  • 20 cl de crème de coco
  • 300 ml de lait de coco
  • Coriandre

Comment faire :
1. Préchauffer le four à 180°C.
2. Peler la courge, la découper en dés après avoir enlevé les graines.
3. La mettre dans un plat allant au four avec une cuillère à soupe d'huile de coco et faire cuire à 180°C pendant 35 à 40 minutes (en fonction de la taille des dés et de ton four). Pour savoir si c'est cuit, tu testes avec un couteau. Si le couteau rentre bien dedans c'est que c'est cuit ; un peu comme une patate quoi.
4. Pendant que ça cuit, préparer le chou kale (comme indiqué dans le 1er article) ; en gros tu le laves, tu coupes les cotes et tu éminces les feuilles.
5. Éplucher et émincer l'oignon et le faire cuire 5 minutes dans une poêle avec 1 cuillère à soupe d'huile de coco, à feux moyens.
6. Ajouter le beurre de cacahuète et la pâte de curry (encore une fois, attention à la quantité) avec l'oignon. Bien mélanger.
7. Ajouter le lait et la crème de coco. Bien mélanger.
8. Ajouter les morceaux de courge cuits et le chou. Couvrir et laisser mijoter pendant 15 minutes.
Servir bien chaud avec du riz blanc, du millet, du quinoa... 
Ajouter la coriandre lavée et ciselée dessus au moment de servir.

Allez, j'arrête avec le chou...

samedi 9 janvier 2016

Celle qui mangeait du chou kale #2 (vegan)

Suite de la trilogie du chou kale avec une salade.
Je commençais hier à te parler du chou kale avec une 1ère recette de chips. Aujourd'hui, je voulais indiquer de nouvelles qualités nutritionnelles de ce légume.
Le chou kale est riche en fer, en magnesium et possède des propriétés anti-inflammatoires et antiarthrique
Antigone 21 liste toutes les propriétés du chou kale. Tu peux bien rigoler en voyant l'auteure du blog se prendre en photo devant une feuille de chou, certes, mais l'article est vraiment complet et la recette donne envie. J'ai néanmoins décidé de t'en présenter une autre.


La recette vient du blog papilles et pupilles : salade de chou kale, pommes, airelles et noix.
C'est le week-end et j'ai pas très envie de recopier toute la recette, faudra me pardonner. En gros, tu mélanges le chou préparé (voir article d'hier), de la pomme coupée en petits morceaux, des noix concassées et des airelles séchées. Pour l'assaisonnement, une vinaigrette avec de l'huile de noix, du vinaigre de cidre et de la moutarde au miel est idéale.


Ça ne te donne toujours pas envie de tester le chou kale ? Aïe, il me reste une tentative demain...

vendredi 8 janvier 2016

Celle qui mangeait du chou kale #1 (vegan)

Le chou kale, c'est une sorte de chou vert et frisé. Riche en vitamine C, vitamine A et calcium et maintenant disponible dans presque tous les étals des primeurs, il n'y a aucune raison de ne pas le cuisiner. A si, si tu n'aimes pas le chou...
Je te propose 3 articles avec 3 recettes : apéro, entrée et plat complet.

J'ai testé quelques recettes. Dans tous les cas, il faut préparer le chou kale. C'est-à-dire suivre les étapes suivre très rapides :
- laver les feuilles,
- les sécher,
- couper les cotes,
- émincer les feuilles.

Chips de chou kale
Cette recette n'est pas très abordable pour les non amateurs de chou. La texture est très originale mais le goût assez prononcé. Original à l'apéro pour remplacer les saucisses cocktail (je te préviens, tes invités risquent la dépression, mais c'est pas grave).

La recette vient du blog Au vert avec Lili (dont je vous parlais ici).


Il suffit de préparer 4 belles feuilles de chou comme indiqué ci-dessus. Mélanger dans un saladier 4 cuillères à soupe d'huile de sésame, 2 cuillères à soupe d'huile d'olive et du sel (1 cuillère à café). Ajouter les feuilles de chou et bien mélanger pour que toutes les feuilles soient bien imprégnées. Les déposer sur du papier sulfurisé ou sur une plaque en silicone et mettre au four à 100°C pendant 30-40 minutes. Laisser la porte du four légèrement entrouverte. Il faut vérifier quand les feuilles sont bien croustillantes. Ça peut aller jusqu'à 1h en fonction des fours.
On peut saupoudrer de graines de sésame.
Se conserve quelques jours au frais du une boîte hermétique.

Demain, une autre recette pour une salade en entrée.

jeudi 7 janvier 2016

Celle qui buvait du jus de citron à jeun

Le citron est notre ami ! Il est anti-bactérien, antiviral, stimulant du système immunitaire et riche en plein de trucs bien pour toi : acide citrique, calcium, magnésium, vitamine C, bioflavonoïdes...
 
A boire tous les matins au réveil et à jeun :
Le jus d'un demi citron frais bio avec de l'eau tiède (pas trop chaude sinon ça enlève certaines propriétés). Voilà, c'est tout ; pas de sucre, pas de miel. Du citron et de l'eau, tout simplement. Et pas de citron en bouteille, un vrai citron frais.
Tu peux ajouter un peu de cannelle ou du gingembre frais râpé si tu aimes.
Il faut le boire à jeun et attendre 15 minutes avant de manger son petit déjeuner.
 
La moitié non utilisée peut être conservée au réfrigérateur pour le lendemain sans problème.
 
 
 
 
Quels sont les avantages d'une telle boisson :
 
Stimule le système immunitaire :
La vitamine C et le potassium permettent de combattre le rhume ou la grippe.
 
Améliore la digestion :
Le jus de citron favorise l'élimination des déchets et des toxines. Il tonifie le foie et l'aide à digérer les aliments en produisant plus de bile.
Le jus de citron peut aider à soulager de nombreux troubles digestifs lorsqu'il est mélangé à de l'eau chaude : nausées, brûlures d'estomac, parasites. Grâce aux qualités digestives du jus citronné, les symptômes d'indigestion comme les brûlures d'estomac, le ballonnement et les éructations sont soulagés.
 
Diurétique :
Favorise l'élimination des déchets en stimulant l'urination et permet de conserver le conduit urinaire en bonne santé. Car je sais que la santé de ton conduit urinaire te préoccupe chaque jour !
 
Nettoie la peau :
Cette boisson matinale nettoie ta peau de l'intérieur. A nous la peau saine, éclatante et lumineuse ! Le jus de citron purge les toxines du sang, ce qui aide à garder l'épiderme sain. Bye bye l'acné, les rides et les taches. Bon, pour les rides, je pense que de juste boire du jus de citron ne va pas suffire...
Equilibre le pH :
Le citron contient 5% d'acide citrique et a un goût très acide. Mais quand on l'ingère, il devient alcalin et réduit l'acidité, si si !
 
Donne de l'énergie :
Je te passe les histoires d'ions, d'enzymes et de polarité car je n'y comprends rien. Ce que je comprends c'est que l'arome du citron contribue à la bonne humeur et à réduire l'anxiété et les symptômes dépressifs.
 
Aide à la cicatrisation :
La vitamine C présente dans le citron favorise la cicatrisation avec, en plus, des propriétés anti-inflammatoires.
 
Autres avantages en vrac :
Aide à avoir des dents saines, soulage les douleurs dentaires et la gingivite, rafraîchit l'haleine, hydrate le système lymphatique, traite les infections de la gorge, contrôle l'hypertension, réduit la fièvre, aide à guérir les troubles respiratoires et aide à maigrir...
 
 
Sources :

dimanche 3 janvier 2016

Celle qui fabriquait son déodorant

Les déodorants du commerce sont à fuir : aluminium, parabens, alcool, parfums de synthèse... Les déodorants bio sont relativement chers et pas toujours efficaces.
La solution idéale pour tes dessous de bras, la planète, ton portefeuille et le nez de tes collègues, c'est le déodorant maison.
 
J'utilise depuis des mois la recette d'Antigone 21 qui est facile à faire, économe et très efficace. Quelques ingrédients suffisent pour réaliser ce super déodorant maison :
  • huile de coco : anti-bactérienne,
  • bicarbonate de soude : neutralise les odeurs (comme dans ta poubelle ou ton frigo),
  • fécule : absorbant naturel,
  • huiles essentielles de lavande et de palmarosa : anti-bactériennes. 
 
 
 
 
A appliquer avec ses petits doigts pour un résultat d'une efficacité bluffante. Ce déodorant ne t'empêche pas de transpirer et c'est très bien car il ne faut PAS empêcher la peau de transpirer. Mais il régule la transpiration et surtout fait en sorte que ça pue pas trop.