jeudi 31 décembre 2015

Celle qui te conseillait des blogs culinaires

Pour ne pas être à court d'idées recettes en 2016, voici une sélection de blogs où tu trouveras des tas de recettes végétariennes (sans viande, sans poisson, sans crustacé) évidemment et souvent végétaliennes (sans produits d'origine animale : beurre, œuf, lait...).
 
Ces blogs représentent une source d'inspiration sans limite. Les liens ci-dessous sont tous des liens sûrs. C'est-à-dire que tu peux te lancer dans les recettes les yeux fermés. Ces blogueuses sont au top et la plupart sont même super réactives si tu leur poses une question dans les commentaires.


Mon préféré avec des cœurs : Au vert avec Lili
 
 
J'ai testé un tas de recettes de ce blog et elles sont parfaites à chaque fois ! De jolies photos, pas trop de blabla, des instructions claires et une mention particulière pour sa réactivité de réponse aux commentaires. Ici, pas de photo de Lili devant une feuille de chou, mais de la générosité et de la gentillesse ! En plus le blog est clair et on trouve très facilement les recettes que l'on cherche.
Si tu n'es pas encore convaincu, voici quelques exemples déjà testés pour te donner l'eau à la bouche (les photos sont de moi, donc toutes pourries...) :
 
 


 
 
La référence : 100% végétal
 
 
Marie Laforêt, c'est un peu la grande prêtresse de la cuisine vegan ! Je suis surtout une grande adepte de ses livres, plus que de son blog. Je vous conseille vivement cet ouvrage (mais j'en parlerai plus longuement dans un futur post 2016) :
  
 
 
 
En vrac, d'autres liens : La gourmandise selon Angie, PIGUT, Petits plaisirs sans gluten, Les recettes de Juliette, Cléa cuisine... Et végémiam où tu trouves le mélange de tout ça et de beaucoup d'autres sites.
 
 

mardi 29 décembre 2015

Celle qui voulait donner sa moelle


Le don de moelle osseuse, c'est simple et ça peut sauver des vies !





Il suffit de suivre les étapes suivantes :
  1. Se renseigner.
  2. Se pré-inscrire sur Internet ici et attendre sagement qu'on t'appelle.
  3. Aller à un RDV médical (1h max) et y raconter un peu ta vie.
  4. S'il n'y a pas de contre-indication, l'inscription est faite au registre.
  5. Rester joignable.

Ce qu'il faut savoir :
On peut se désinscrire à tout moment.
Ce n'est pas la moelle épinière mais la moelle osseuse qu'on te prend. Il n'y a aucun risque de paralysie, revois tes cours de biologie ! On ne touche pas à ta colonne vertébrale, mais à ton bassin.
La moelle se régénère toute seule, tu ne seras pas lésé.
Il est difficile de trouver des personnes compatibles. Cela ne dépend pas juste de ton groupe sanguin, mais de données génétiques. Plus il y a d'inscrits, plus il y a de chances de trouver des personnes compatibles.
 

 
Toutes les informations sur le site :
http://www.dondemoelleosseuse.fr/.
 
Ca ne coûte rien de se renseigner et de se faire une idée sur le sujet. Devenir veilleur de vie, c'est s'engager pour sauver la vie d'un enfant atteint de leucémie par exemple. Oui, je touche la corde sensible, mais la réalité est là. Doit-on attendre d'avoir un proche malade pour se sentir concerné ?
 

lundi 21 décembre 2015

Celle qui faisait une déclaration d'amour à la COCO (vegan)

Avec la noix de coco, c'est une véritable histoire d'amour. Alors, il me semblait incontournable d'acheter le livre "COCO" de Marie Laforêt aux éditions La Plage.


Ce livre est une mine d'or. Pour moins de 10€, tu as 25 recettes qui défoncent toutes et un chapitre "Le coco dans tous ses états" où l'auteure présente les différentes façons de consommer la noix de coco : eau, lait, crème, beurre, huile... On en redemande !

Marie Laforêt écrit de nombreux livres de cuisine végétale. Elle est aussi photographe et tient le blog 100% végétal qui est un incontournable des végétariens/végétaliens.


Pour ce soir, j'ai préparé des Moelleux poire/chocolat qui sont inspirés de la recette de moelleux coco-framboises du livre "Coco".

Il te faut :
- 100g de farine de blé
- 50g de farine de riz complet (si tu n'as pas, tu peux mettre de la farine de blé, donc 150g au total)
- 4 cuillères à soupe de farine de coco
- 4 cuillères à soupe de poudre d'amande
- 100g de sucre de canne non raffiné
- 2 cuillères à soupe de coco râpée
- 1,5 cuillère à café de poudre à lever (ou levure si tu n'as pas la version sans phosphates)
- 300ml de lait de coco tiède
- 2 poires
- 30g de pépites de chocolat noir

Comment faire :
1. Préchauffer le four à 180°C.
2. Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients secs.
3. Ajouter le lait de coco tiède et bien mélanger au fouet.
4. Ajouter les poires épluchées et coupées en petits morceaux et les pépites de chocolat. Bien mélanger de nouveau.
5. Verser la pâte dans des petits moules à muffins préalablement huilés et faire cuire 25 minutes à 180°C. Laisser refroidir avant de manger.



Qui a dit que la cuisine végétalienne n'était pas bonne et gourmande ?

vendredi 18 décembre 2015

Celle qui prenait ses collègues pour des cobayes avec du "foie gras" végétal (vegan)

J'ai testé la recette de "foie gras" végétal du magazine TOP NATURE et j'ai utilisé mes collègues comme cobaye. Contre toute attente, ils ont aimé de façon unanime. Y compris les plus récalcitrants à mes considérations vegan !
 
J'avais préparé de la crufiture de figues. Non, non, ça n'est pas une vilaine faute de frappe. C'est bel et bien de la confiture, mais faite avec des fruits crus (ou plutôt cuits, mais au soleil) et surtout sans sucres ajoutés. La crufiture est beaucoup plus saine. Par contre, elle ne se conserve pas longtemps (genre 1 semaine / 10 jours au réfrigérateur). Le goût sucré vient des fruits séchés qui sont gorgés de sucres naturels. Des figues, de l'eau pour faire tremper et de la cannelle. Tu passes au mixeur et hop le tour est joué !
J'ai trouvé la recette sur le site d'Antigone 21.
 



Pour la recette de ce pâté végétal, c'est un poil pus compliqué. Encore que, en 30 minutes c'est torché !
 
Il te faut :
- 100g de beurre de cacao
- 100g d'échalotes
- Huile d'olive
- 50g de shiitakés frais (pas séchés, frais)
- 250g de purée de châtaigne (sans sucres ajoutés, j'ai pas dit de la crème de marron hein !)
- 1 cuillère à café de cannelle en poudre
- 1 cuillère à café de coriandre en poudre
- 1 pincée de muscade en poudre
- 1 clou de girofle
- 10g d'huile de noix (de la bonne genre 1ère pression à froid)
- 1 cuillère à soupe d'alcool : vin blanc moelleux, armagnac ou cognas
- 5g de sel fin
- du poivre noir
- 15g de levure maltée
- 70g de noix de cajou non salées
 
Comment faire :
1. Faire fondre au bain-marie le beurre de cacao coupé en petits morceaux à feu doux (pas trop chaud surtout). Laisser refroidir à température ambiante.
2. Eplucher et découper les échalotes et les faire revenir dans de l'huile d'olive 5 minutes.
3. Rincer les champignons (shiitakes), couper le pied, découper en morceaux et mettre dans la poêle avec les échalotes. Poursuivre la cuisson à couvert 5 minutes à feu moyen.
4. Dans le bol d'un mixeur, mettre tous les ingrédients en vert dans la liste ci-dessus avec les échalotes et les champignons refroidis. Mixer à une vitesse assez élevée et ajouter le beurre de cacao fondu, mais à température en filet lentement (comme pour faire une mayo). Ca va faire une sorte d'émulsion. La préparation doit être lisse et homogène.
5. Verser de suite dans un bocal en verre hermétique, préalablement stérilisé.
6. Laisser refroidir et mettre au frais minimum 4h (idéalement une nuit).
 
 
 
 
Verdict :
La couche de "gras" sur le dessus est faite avec du beurre de cacao, de l'huile de noix, du curcuma et du sel. Mais ça ne sert absolument à rien et ça n'est pas très bon. Je ne vois pas trop l'utilité de faire genre c'est du vrai foie gras, alors que ça n'en est pas. Donc je ne le ferai pas la prochaine fois.
Sinon, niveau goût c'est vraiment super bon. La texture ressemble à de la mousse de canard un peu ferme.
 
Je vous le conseille vivement, c'est simple et plutôt rapide à faire. Avec que des produits sains et de saison (bon, ne parlons pas du beurre de cacao, ni des épices, ni des noix de cajou...).
Après, je trouve ça un peu con d'appeler ça du foie gras car c'est pas du foie. Mais c'est un pâté végétal qui peut aisément remplacer le foie gras sur la table de Noël !


Allez quelques vidéos avant de manger du foie gras (du vrai) :
http://stop-foie-gras.com/videos
http://www.francetvinfo.fr/societe/justice/video-justice-le-gavage-des-oies-au-coeur-d-un-proces_803921.html
N'oubliez pas que le gavage est interdit dans de nombreux pays !!!!
 

mardi 15 décembre 2015

Celle qui mangeait du MIAM-Ô-FRUITS (vegan)

Le MIAM-Ô-FRUITS, c'est le petit déjeuner idéal, conçu par France Guillain.
Quelques infos à retrouver ici.

Petit déjeuner santé et équilibre, les avis sont unanimes. Digeste, bourré de vitamines et minéraux, il réduit la fatigue, augmente l'énergie, stoppe l'inconfort digestif, régule le poids. Que demander de plus ?




    


Voici la recette copiée du site bainsderivatifs.fr.
  • 1/2 banane écrasée à la fourchette jusqu’à la rendre liquide et légèrement brune
  • 2 cuillers à soupe d’huile de colza bio ou une cuiller à café d’huile de lin + une cuiller à soupe d’huile de sésame crue non toastée. On émulsionne l’huile dans la banane, on ne doit plus voir l’huile.
  • 1 cuiller à soupe rase de graines de lin broyées finement
  • 1 cuiller à soupe rase de graines de sésame broyées finement
  • 1 cuiller à soupe d’un mélange de 3 autres graines broyées (cajou, arachide, noix, noisette, tournesol, pépin de courge, etc. au choix)
  • 2 cuillers à café de jus de citron frais
  • Plusieurs fruits ou morceaux de fruits différents : pomme, poire, kiwi, papaye, mangue, litchi, longane, ramboutan, ananas, fraise, framboise, fruit de la passion, fruit du dragon, groseille, prune, mirabelle, pêche, abricot, mûre, airelle, corossol, pomme cannelle, etc….selon la saison et le lieu.
Pour gagner du temps, il est possible de préparer 2 bocaux : un avec les graines de lin et les graines de sésame broyées et un autre avec les graines (broyées ou concassées pour garder quelques morceaux).
Pour l'huile, on peut mettre aussi de l'huile de noix.

Ne pas mettre de fruits séchés, d'agrumes, de melon ou de pastèques. Les fruits séchés sont "cuits" au soleil et ne sont donc plus "vivants" et les agrumes, le melon et la pastèques se digère trop vite par rapport au reste du miamômiam.

Dans ma recette du jour, je n'ai mis que des pommes. Normalement, il faut varier les fruits, mais on fait avec les moyens du bord...

lundi 14 décembre 2015

Celle qui fabriquait son dentifrice

Le dentifrice a toujours représenté un vrai souci pour moi. J'en avais marre d'utiliser toutes les merdes du commerce genre Colgate, Signal et ses potes. Produits chimiques, arguments marketing foireux, conservateurs douteux, tubes prévus pour que t'en gâches...
 
Alors quelle alternative ?
Les dentifrices bio sont vraiment pas bons au goût et coûtent un peu cher.
Les recettes maison avec juste de l'argile et autres poudres, ça me donnait un peu la gerbe. Quand on est habitué à la pâte dentifrice, c'est difficile de passer à la poudre. On a l'impression d'avoir encore la bouche sale et d'avoir mangé un truc plein de sable. Miam !
 
Alors je me suis lancée dans ma cuisine pour faire une petite tambouille gel maison.
J'ai suivi cette recette du site Aroma zone et je suis satisfaite à 100% !



Ce gel dentifrice est composé :
- d'argile pour ses vertus antiseptiques et assainissantes,
- de carbonate de calcium pour épaissir la recette et sert d'abrasif doux pour les dents,
- de bicarbonate de soude (en petite dose) pour blanchir les dents, les nettoyer et neutraliser l'acidité et les bactéries,
- d'hydrolat de menthe pour rafraîchir et purifier l'haleine,
- de glycérine (végétale hein !) pour humecter, adoucir et hydrater,
- d'huile essentielle de menthe verte pour le goût et la fraîcheur,
- de cosgard pour conserver la préparation.
 
Je n'ai pas mis l'extrait aromatique de fraise et c'est parfait juste à la menthe !

vendredi 11 décembre 2015

Celle qui n'y connait rien en neurosciences

Voici une émission très intéressante à écouter sur France Inter (à partir de la 17ème minute) :
 
Les neurosciences, j'y connais rien et puis ça me va bien. Laissons les spécialistes nous en parler en vulgarisant un maximum pour ne pas être trop à la masse.
 
L'éducation des enfants est un sujet vraiment passionnant et sans fin. Mais aussi un des plus complexes... Voici ce que j'ai retenu de cette émission. Bon, je l'ai écoutée en bossant en même temps sur mes fichiers Excel au boulot, donc je te conseille vivement de l'écouter en entier !
 
 
 
Les principes de base rappelés :
- Ne pas crier
- Ne pas donner d'ordres
- Ne pas punir (genre mettre au coin)
- Ne pas donner de fessées (est-ce encore utile de le rappeler ?)
 
Pourquoi ne pas faire tout ça :
Les neurosciences permettent de prouver scientifiquement ce que bon nombre de personnes affirment depuis longtemps. C'est donc plutôt rassurant.
Le cerveau de l'enfant est en construction et il ne sait pas contrôler ses impulsions (en tout cas, pas avant 5-6 ans). Quand un enfant a des impulsions, il apprend au fur et à mesure à les réguler. Lorsqu'on punit un enfant à ce moment là, il n'apprend pas à gérer ses impulsions et son cerveau se développe moins bien (la partie du cerveau qui contrôle les émotions en tout cas).
La punition n'aide pas l'enfant. Elle ne sert qu'à donner une sensation de contrôle aux parents.
Les neurosciences prouvent qu'en criant ou en punissant son enfant, on entraîne un mauvais développement de son cerveau.
 
Comment faire ?
En voilà une bonne question. Il n'y a malheureusement pas de réponse miracle... Mais il existe néanmoins quelques clés pour nous aider, nous, les parents perdus (et fatigués).
Il faut apprendre à revoir ses mauvaises habitudes et s'y tenir. Car tester quelque chose de nouveau une fois, constater que ça ne fonctionne pas et arrêter aussitôt, ça ne sert à rien. C'est mieux de se donner le temps de tester des nouvelles méthodes sur la durée sans se décourager.
 
Ne pas donner d'ordres :
A la place, il est conseillé de ne dire qu'un seul mot. Dire "chaussures" calmement est plus efficace que de dire "mets tes chaussures" en criant.
Autre possibilité, changer la tournure de la phrase en disant "on va mettre les chaussures". Quand on donne un ordre, même en disant "s'il te plaît", ça empêche le fonctionnement de je ne sais plus quelle partie du cerveau.
 
Accorder 30 minutes de jeu par jour :
Les spécialistes conseillent de jouer 30 minutes par jour avec ses enfants, quelque soit leur âge. Evidemment, les jeux changent au fil des âges. Si tu joues à la Barbie avec un garçon de 15 ans, ça va pas le faire. Mais c'est important, jusqu'à 18 ans, d'accorder 30 minutes pleines de son temps à son enfant. Je t'ai vu le parent, pose ton smartphone !!!!!
Ca n'est pas toujours simple de s'organiser, mais franchement 30 minutes, c'est loin d'être infaisable. Si tu n'y arrives vraiment pas, bah t'as qu'à partir plus tôt du boulot hein !! Et puis, c'est 30 minutes avec les parents, pas la nounou ou la mamie !
 
Câliner :
Pour calmer un enfant en pleine crise ou qui fait n'importe quoi. Le prendre dans ses bras au moins 20 secondes. Ce n'est pas un câlin pour "récompenser", c'est un câlin pour apaiser, accompagner et soutenir. Pendant ce moment, parler à l'enfant, lui expliquer avec calme et bienveillance ce qui ne va pas.
Le but n'est pas de le compresser dans les bras, genre prise de catch... S'il ne veut pas, il faut pas le forcer. Ou essayer autrement, le câliner en le laissant debout, assis... Je sais pas moi, sois inventif !
 
Être empathique :
L'empathie, c'est une notion désignant la compréhension des sentiments et des émotions d'un autre individu (ou de soi-même). L'empathie aide au bon développement du cerveau de l'enfant.
Il est difficile de donner de l'empathie si on en n'a pas reçu soi-même enfant. Dans ce cas, on peut déjà essayer de pratique l'auto-empathie en étant bienveillant avec soi-même, en accueillant ses propres émotions pour s'apaiser.
 
En résumé, pour aider au bon développement du cerveau de son enfant, il faut le câliner, le soutenir, l'encourager, le rassurer, le sécuriser... Cela permet de faire maturer les circuits cérébraux pour développer les neurones et faire sécréter l'ocytocine (appelée vulgairement "hormone du bonheur").
 
 
Pour finir, quelques lectures bien utiles :
J'ai tout essayé d'Isabelle Filliozat et Armelle Dubois
Tout se joue avant 6 ans de Fitzhugh Dodson
Il y en a évidemment bien d'autres. Ce genre de livre est à garder en livre de chevet et à revoir régulièrement, sinon on oublie et le naturel revient malheureusement trop vite...
 

mercredi 2 décembre 2015

Celle qui emballait ses cadeaux de Noël

Hier soir, je voulais emballer les cadeaux de Noël pour les enfants de la famille. C'est la boîte aux lettres qui a fourni une très bonne idée zéro déchet pour emballer les cadeaux : les prospectus pour les élections.  




C'est pas très joli, mais c'est rigolo et écolo. Une bonne façon de rendre utile cette paperasse inutile...
 
Pour les adultes, je pensais à un joli torchon, un mouchoir en tissu, un foulard, une pochette, un tote bag ou un tenugui (torchon japonais).
 
Pochettes Madame MO :
 
 
ETSY ou alittlemarket sont remplis d'objets faits maison. C'est pas parfait, mais c'est quand même une alternative pour consommer autrement. L'idéal étant quand même d'éviter les trucs fabriqués aux USA qui vont traverser l'océan ou les vendeurs très gros qui se cachent derrière ce genre de site.

mardi 1 décembre 2015

Celle qui préparait Noël

Attention, je ne prépare pas Noël comme tout le monde.
Je déteste les décorations de Noël, les crèches, les guirlandes lumineuses, les calendriers de l'avent maison, les pères Noël, les chants de Noël... En fait, à peu près tout ce qui a un rapport avec Noël. Sauf les bons moments passés en famille, les bons repas et offrir des cadeaux. Enfin, ce qui me semble être le vrai esprit de Noël quoi !
 
Cette année, j'ai décidé d'orienter ma "wish list" vers un boycott de notre société de consommation à outrance. J'ai opté pour ces quelques idées :
- un repas en amoureux au resto
- un cours de cuisine
- un massage
- une cagnotte pour un week-end thalasso avec une copine
- des livres, des livres et des livres 
La littérature est le seul art qui m'intéresse, mais évidemment que les arts de manière générale sont tous les bienvenus dans les listes boycott type : expo, musée, cours de dessin, cours de photo, matériel pour dessiner, peindre ou même tricoter (le tricot est un art ?)...
- du matériel de cuisine 
Je te jure, je suis féministe. Mais c'est juste que j'aime de plus en plus cuisiner et que le Mandochef de Tupperware me fait rêver ;-) J'avoue que cette idée est limite limite, mais je l'assume.
 
 
Et côté cadeaux, j'essaye de trouver des idées un peu plus "green". J'ai découvert l'écho-défi de décembre du site Echos verts :
 
 
Le genre de cadeau qui se personnalise en fonction des goûts des un-e-s et des autres, qui s’emballe avec originalité, qui s’offre avec le cœur, qui se déballe avec surprise, qui se déguste avec impatience, qui se partage avec amour, qui n’encombre pas les placards, qui ne laisse pas de déchets derrière lui, même pas une miette tellement il sera délicieux… !
 
Et non, je te vois venir, le cadeau maison n'est pas un cadeau de radin. Le cadeau maison prend du temps, beaucoup de temps et quand tu bosses à temps plein et que t'as 2 enfants à gérer, faire un cadeau maison est un véritable challenge.
Trucs à manger, produits de beauté, tricot (ça, je laisse ça pour les autres par contre)... Les idées sont infinies !
 
PS : mes nains auront évidemment un camion Tortues Ninja, du sable magique, des LEGO... Faut pas pousser hein.